Roms: Toute comparaison avec la Shoa est scandaleuse

24 agosto

Depuis que le Pape a fustigé la France pour reconduire chez eux, avec un petit pécule, des Roms installés illégalement en France les attaques contre le gouvernement vont bon train. Avec un leitmotiv nauséabond qui revient encore et encore : ces reconduites – de volontaires, jusqu’ici – sont comparées aux déportations nazies de l’ère de Vichy.
.
Hélène Keller-Lind da des infos.com del 23 agosto 2010 
.
Ce n’est pas le Pape qui a ouvert le bal de l’indignation, certes. Mais sa condamnation de la politique menée par la France vient s’ajouter aux voix condamnant le démantèlement des camps – presque toujours de misère- illégaux des Roms qui ont fui la Roumanie – mais aussi la Bulgarie- pour s’installer en France et tenter d’y vivre mieux. Comme les condamnations de la reconduite en cours de volontaires parmi eux dans leur pays d’origine Entre autres voix catholiques celle d’un prêtre qui s’est assuré une présence médiatique, mais si charitable qu’il souhaitait que le Chef de l’État français meurt d’une crise cardiaque…
Et nombreux sont ceux qui s’engouffrent à la fois dans l’indignation et la comparaison, notamment dans le cadre des libres antennes des radios… « cela rappelle des heures sombres… » « on les mets dans des trains qui rappellent… » etc. En clair, c’est comme si on les déportait comme ont été déportés les Juifs pendant la guerre. Et d’expliquer que le Pape actuel « ne veut pas garder le silence comme l’a fait le Pape pendant la guerre…. » Les mots perdent tout sens. Comme on en a l’habitude à propos d’Israël et des Palestiniens et, là encore, des manipulations sémantiques. Comme l’évoquait, entre autres, l’ouvrage « Comprendre le Proche-Orient , Une nécessité pour la République »
Aux Juifs déportés sur fond de silence du Vatican – mais pas de toute l’Église d’ailleurs – on pourrait aussi ajouter les Roms ou Tziganes dont un demi-million fut également envoyé dans des camps de concentration et d’extermination – sans oublier des homosexuels-. Pas depuis la France pour la plupart des Roms, certes, mais bien peu ont été ceux qui s’en sont émus à l’époque…Personne n’en parle aujourd’hui non plus car qui est au courant et qui s’en soucie ?
Cette comparaison entre les années de guerre et aujourd’hui, brandie ici et là, est ignoble et indécente. Ce qui a été fait pendant la Deuxième Guerre Mondiale et ce qui est fait aujourd’hui n’a strictement rien à voir. Le dire, le sous-entendre est une insulte de plus à la mémoire de tous ceux qui ont été victimes du nazisme ou, pour la France, du régime de Vichy.
Par ailleurs, le racisme épouvantable anti-Rom qui sévit aujourd’hui en Roumanie ou en Bulgarie, notamment, n’a jamais gêné personne. Ou pas grand monde. Mais qu’on les renvoie dans leur pays d’origine sur la base de volontariat, avec l’équivalent de quelque deux mois de salaire local, alors qu’ils vivent le plus souvent dans des conditions indignes dans des camps illégaux en France et c’est le tollé. Qui sent trop souvent la manœuvre politique à plein nez…Mais vouloir se saisir de toute arme sur le plan politique, même en instrumentalisant d’une manière peu ragoûtante le sort des Roms, ne justifie en rien l’indécence d’une telle comparaison.

_______________________

Inserito su www.storiainrete.com il 24 agosto 2010

Invia ad un amico Invia ad un amico     Stampa questo post Stampa questo post

Lascia un commento

*

* Attenzione: i commenti sono moderati. Storia In Rete si riserva la possibilità di non pubblicare commenti offensivi, lesivi dell'altrui reputazione, o comunque contro le leggi in vigore. In ogni caso, i commenti pubblicato non riflettono necessariamente la linea editoriale di Storia In Rete, che si impegna a stimolare e diffondere un dialogo il più possibile rispettoso di tutte le posizioni.