Van Gogh «a été tué» selon une nouvelle biographie

17 ottobre

Quand les professeurs du monde entier parlent de Vincent Van Gogh à leurs élèves, ils racontent comment le peintre torturé a mis fin à ses jours dans un champ de blé d’Auvers-sur-Oise. Mais les auteurs d’une nouvelle biographie du peintre néerlandais,Vincent Van Gogh: The Life,remettent en doute cette version acceptée depuis plus d’un siècle.

.

da  del 16 ottobre 2011

.

Selon Steven Naifeh et Gregory White Smith, lauréats du prix Pullitzer pour leur livre Jackson Pollock: An American Saga, il y a des chances pour que Van Gogh ait été tué par deux garçons qu’il connaissait qui avaient une «arme à feu qui fonctionnait mal». Les deux auteurs sont arrivés à cette conclusion après 10 ans de recherche et de travail avec plus d’une vingtaine de traducteurs et de documentalistes, et ont notamment utilisé des milliers de lettres qui n’avaient jusqu’ici jamais été traduites.

Le peintre est mort dans le célèbre village d’Auvers-sur-Oise le 29 juillet 1890 à l’âge de 37 ans. Il habitait à l’auberge Ravoux d’où il partait dans les champs de blé pour peindre. Jusqu’ici, il était admis que le peintre s’était tiré une balle de revolver dans un champ avant de revenir à l’auberge, où il mourut deux jours plus tard. Mais selon Steven Naifeh, «il est très clair pour nous qu’il n’est pas allé dans le champ de blé avec l’intention de se tirer dessus»:

«La version acceptée par ceux qui le connaissaient était qu’il a été tué par accident par deux garçons et qu’il a décidé de les protéger en endossant la responsabilité.»

Naifeh souligne que John Rewald, un historien de l’art respecté, a également recueilli cette version lors de son passage à Auvers dans les années 1930 et que d’autres détails corroborent cette hypothèse, comme le fait que la balle soit entrée dans l’abdomen supérieur de Van Gogh avec un angle oblique, et non droit comme on pourrait s’y attendre en cas de suicide. Naifeh continue:

«Ces deux garçons, dont un portait un costume de cowboy et avait une arme à feu qui fonctionnait mal, avaient l’habitude d’aller boire avec Vincent à ce moment de la journée.»

Dans ces conditions, l’hypothèse d’un «homicide involontaire» est«bien plus probable» selon Naifeh. Dans un long entretien à CBS News, les auteurs détaillent les nombreuses contradictions de la version officielle, comme le fait que le champ où il se serait tiré dessus est à presque deux kilomètres de l’auberge, une très longue distance à parcourir pour un homme blessé par balle à l’estomac.

__________________________

Inserito su www.storiainrete.com il 17 ottobre 2011

Invia ad un amico Invia ad un amico     Stampa questo post Stampa questo post

Lascia un commento

*

* Attenzione: i commenti sono moderati. Storia In Rete si riserva la possibilità di non pubblicare commenti offensivi, lesivi dell'altrui reputazione, o comunque contro le leggi in vigore. In ogni caso, i commenti pubblicato non riflettono necessariamente la linea editoriale di Storia In Rete, che si impegna a stimolare e diffondere un dialogo il più possibile rispettoso di tutte le posizioni.