Il turismo di massa raggiunge il campo di battaglia di Waterloo

21 gennaio

40 millions d’euros ont été investis sur le site de Waterloo en vue des reconstitutions de 2015 et du bicentenaire de la bataille. La Région wallonne met aussi en avant le tout nouveau relevé de la “route Napoléon” qui reconstitue le trajet de l’Empereur, de Beaumont jusqu’au pied de la butte. Bref, un ensemble de produits touristiques qui se veulent attractifs… et qui le sont bel et bien. On peut le vérifier au salon international du tourisme qui se tient cette semaine à Londres.

di Carl Defoi da rtbf.be info del 

“Vous n’imaginez pas comme c’est attendu dans le monde entier ! On a des groupes qui ont déjà réservé des Airbus A380 pour être sûr et certain de pouvoir avoir un vol au départ d’Australie…”. Yves Vander Cruyssen, qui supervise les reconstitutions du bicentenaire de la bataille, est aux anges : au salon de Londres, le plus grand en Europe, il est assailli de demandes.

Etienne Claude, qui dirige le musée Wellington, observe le même intérêt. “Ce qui les intéresse principalement, c’est ce que l’on va avoir comme événement, quels seront les prix, ce que l’on peut voir dans la région… Il faut aussi leur proposer d’autres activités touristiques.”

Ça tombe bien : la Région a conçu une “route Napoléon”. Un concept décliné sur un site web, sur des applications GPS et d’ici peu sur un guide Michelin. “Je pense qu’à partir de Waterloo, nous pouvons drainer nos opérateurs touristiques privés, qui créent de la plus-value en Wallonie, au travers d’une route qui retrace les différents passages de l’armée de l’Empereur”, explique le ministre Paul Furlan.

L’intention est de faire découvrir l’arrière-pays aux 500 000 visiteurs attendus en 2015. Sur le salon de Londres, on a tout lieu de penser que ce pari est bien engagé. Yves Vander Cruyssen y croit : “C’est la première fois que l’on a autant de rendez-vous avec des gens venant du monde entier : des autocaristes, des opérateurs, des organismes de guidage qui viennent vraiment chercher la matière première pour organiser dans un an et demi leur présence à Waterloo.”

Invia ad un amico Invia ad un amico     Stampa questo post Stampa questo post

Lascia un commento

*

* Attenzione: i commenti sono moderati. Storia In Rete si riserva la possibilità di non pubblicare commenti offensivi, lesivi dell'altrui reputazione, o comunque contro le leggi in vigore. In ogni caso, i commenti pubblicato non riflettono necessariamente la linea editoriale di Storia In Rete, che si impegna a stimolare e diffondere un dialogo il più possibile rispettoso di tutte le posizioni.